lundi 5 février 2018

Folle journée de Nantes : Follement musicale !



Concert aux Folles journées 2018
L'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté
Un week end entier de musique … Joli programme non ! Il suffit de prendre un billet pour Nantes par une journée de début février au crachin un peu triste.

La Folle journée de Nantes, c’est le plein pour les oreilles. Voilà 24 ans que cette belle manifestation met la musique à la portée de tous pendant un marathon de cinq jours.

Des musiciens du monde entier, plus de 300 concerts qui se succèdent à la Cité de Nantes et on se dit que la Fête de la Musique, finalement, c’est au cœur de l’hiver et non pas le 21 juin.

Difficile de choisir tant le programme est riche. Si la billetterie est ouverte et prise d’assaut dès mi-décembre, une bourse aux places permet aussi d’acheter des places à la dernière minute.

Des concerts tout au long de la journée
La Grande Halle
La Grande Halle centrale accueille les concerts tout au long de la journée. Il suffit d’un seul billet pour un concert dans la journée pour profiter des concerts gratuits.

Le planning à la main, les précieux billets dans l’autre, il faut se frayer un passage parmi les 135 000 spectateurs qui se pressent chaque année pour rejoindre une des huit salles où se passent les concerts simultanément.

Voir plusieurs orchestres philharmoniques dans la journée, c’est un privilège qui s’apprécie à sa juste valeur.

L’édition 2018 était sous la thématique «Vers un monde nouveau », pour célébrer les compositeurs qui se sont exilés, et ils sont nombreux. Chopin bien sûr, mais aussi Haendel, Scarlatti, Stravinsky, Bartok, Prokofiev et bien d’autres étaient à l’honneur.


Parmi les moments magiques vécu lors de cette édition :

Les percussions Japonaise avec Eitetsu Hayashi
Eitetsu Hayashi - TaïkoLes Taïko, ces tambours géants traditionnels japonais nous transportent dans une ambiance sonore et puissante. On est un peu sonné à la fin du concert par cette performance entre la danse et la tradition. C’est magnifique.




L’Orchestre philarmonique de l’Oural,
Fidèle à la Folle journée, ils ont interprété Exodus, une œuvre contemporaine d’Olga Victorova, présente et très applaudie.

Sirba Octer, groupe de musique Tzigane
Leur enthousiasme et leur plaisir de jouer on fait mouche.

L’orchestre de chambre de Nouvelle-Aquitaine
Il a interprété magnifiquement le Concerto pour piano et orchestre N° 4 en sol majeur, opus 58

Si Nantes est un peu loin pour vous, vous pouvez profiter d’un grand nombre de concerts retransmis sur France Musique qui a installé son studio éphémère au centre du Grand Hall. Certains sont sur leur site.

Beaucoup de tempes grises à cette manifestation et sans aucun doute, la musique adoucit aussi les années qui passent. Il paraît que René Martin, créateur génial de cet événement, est agacé quand on souligne l’écrasante majorité de senior qui se presse à Nantes pour les Folles journées. Il est vrai qu’il fait tout pour favoriser la participation des plus jeunes avec des billets dès 4 euros pour les scolaires et à moitié prix pour les jeunes. Le dimanche, on voit aussi beaucoup de grands parents avec leurs petits enfants pour partager un moment musical et intergénérationnel.


La Folle journée s’exporte vers d'autres mondes
Affiche Folle journée de Nantes 2018La Folle journée est un tel succès, qu’elle devient aussi un rendez-vous international.
Elle s’exporte au Japon, en Russie à Ekaterinbourg, à Varsovie et depuis cette année à Tel Aviv.

De l’émotion, des grands classiques et des découvertes musicales, des musiciens d’exception, c’est un moment magique que vous passerez. Alors rendez-vous l’an prochain …


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.