samedi 9 juin 2018

La Maison de la Vache qui rit fait peau neuve


ancienne publicité la vache qui rit
S’il y a bien un produit intergénérationnel, c’est la Vache qui rit.

Incontournable des pique niques d’hier et d’aujourd’hui, ou mixé dans la fameuse soupe « courgette-Vache qui rit » devenue un classique, ce petit fromage triangulaire a une longue histoire.

Quand j’ai été invitée à visiter la Maison de la Vache qui rit à Lons-le-Saunier, j’ai sauté sur l’occasion d’en savoir plus sur ce fleuron jurassien (mon pays d’origine) mais aussi du patrimoine français.

La Maison de la Vache qui rit vient de rouvrir, totalement rénovée par une équipe de designer de pointe.

 Le design, parlons-en …
2000 portions de vache qui rit suspendues au plafondLa Vache qui rit est un modèle du genre. Sa vache hilare a suivi l’évolution du temps tout en gardant sa personnalité. Elle en a fait du chemin depuis le premier dessin créé pendant la guerre de 14-18 par Benjamin Rabier pour orner un camion d’approvisionnement des troupes françaises.  Son premier nom était la Wachkyrye, ainsi nommée pour se moquer de la Walkyrie de Wagner des ennemis allemands,

Léon Bel a eu l’idée géniale de reprendre l’invention d’un fromager suisse et d’un faire ce fromage fondu longue conservation. La Vache qui rit orne au départ des boîtes de métal et dès 1921 apparait sa tête rouge et joviale qui ne quittera pas les boites jusqu’à aujourd’hui. Le visuel se modernisera au fil des années, par petites touches à peine perceptibles en gardant chaque fois l’essentiel.

Une visite avec les petits enfants

atelier bricolage pour les enfants
Le musée la Vache qui rit donne le ton dès l’entrée. 2000 portions sont suspendues au plafond, un mur entier est couvert de têtes de vaches d’artistes et un compteur affiche en temps réél le nombre de portions de Vache qui rit fabriquées depuis le 1er janvier, et le compteur tourne vite puisque les usines en fabrique 6 milliards  par an !

Ce musée intéresse petits et grands.
Les premières salles sont consacrées à l’histoire de la Vache qui rit avec une frise composée des différentes boites depuis la création. C’est une magnifique aventure de l’industrie alimentaire de la famille Bel, à l’origine affineur de Comté.
Les enfants sont invités à dessiner leur interprétation de la question « mais pourquoi la Vache qui rit rit ? » grave question qui avait fait l’objet d’une campagne de publicité très remarquée.

A l’entrée du musée, les enfants se voient confier une tablette pour un voyage des « explorateurs du temps ». Chaque halte est une planète ponctuée de jeu et de questions ludiques.


Une salle complète est réservée aux enfants avec animation bricolage en utilisant les emballages des produits Bel et tout le petit matériel mis à disposition. Tote bag, boîte à secrets, origami, voilà de quoi les occuper quelques temps. Ils pourront même participer à l'un des ateliers cuisine organisé tout au long de l'année.

Une vache globe trotter

Ce qu’on sait moins, c’est que la Vache qui rit est une grande voyageuse. Une portion sur 4 est vendue à l’international. 30 usines de fabrication sont réparties dans 17 pays. La Vache qui rit se donne aussi une mission de santé publique en enrichissant ses fromages en calcium ou vitamines selon les besoins des pays. Il existe même une version Ehpad avec calcium et vitamine D.

Pour illustrer cette dimension internationale, on s’assied dans une salle de cinéma à écran panoramique pour regarder un film plein d’émotions et d’images magnifiques du monde entier. On y voit furtivement des Vache qui rit.

Et les rumeurs !

Les fameuses portions seraient faites de croute de fromage et remplies d’additif ! Rien de plus faux. La Vache qui rit, c’est du fromage + du beurre + des sels de fonte + du lait écrémé … et c’est tout.
Je peux en témoigner car j’avais eu l’occasion de visiter l’usine il y a quelques années et j’avais vu, dans les entrepôts frigorifiques, des  blocs de fromage et de beurre bien rangés et prêt à fondre !

 Une expo bonus

Fixé sous verre de Vitau MendyLe musée a décidé d’être un lieu de rencontres et de promouvoir les pays dans lesquels elle est présente.
Pour commencer, le Sénégal est à l’honneur avec l’exposition de trois artistes. Mention spéciale pour Vitau Mendy, dessinateur de talent qui a créé en fixé sous verre des scènes de la vie quotidienne sénégalaises pleines d’humour.

La boutique

C’est un moment incontournable de tous les musées. Et vous allez craquer ! Vos chers petits voudront certainement partir avec un mug, une boite à meuh ou un pot à crayon.

Alors, sur la route des vacances, plutôt que de tracer la route vers le sud ou les Alpes, faites une halte à Lons le Saunier pour visiter la Maison de la Vache qui rit.
Et puisque vous êtes sur place, découvrez le Jura, destination nature par excellence.




lundi 19 mars 2018

Comprendre Windows 10 : un livre destiné aux seniors


Couverture de Windows 10 pour les seniorsSavez vous qu’il y a encore 12 % de la population réfractaire à Internet mais que ce taux baisse régulièrement.
Selon le Baromètre numérique 2017 publié par l’Arcep en 2017, il s’agit principalement de seniors de plus de 70 ans, de personnes seules où avec un faible niveau d’étude.

Cependant, cette fracture numérique diminue d’année en année.

Les 70 et plus sont tout de même 52 % à posséder un ordinateur et à surfer sur le net et 3 sur 4 le font sur l’ordinateur en priorité.

Aujourd’hui, bien des démarches administratives se font par internet, et le web est reconnu comme un facteur de lien social et de rupture d’isolement. Se familiariser avec son ordinateur et apprendre à le maitriser est donc indispensable.

Alors quand les éditions Eyrolles publient « Windows 10 pour les seniors », on applaudit.

mardi 6 mars 2018

Choisir sa mutuelle santé à la retraite


Soins, lunettes et médicaments
La retraite est souvent synonyme de liberté, de repos, de loisirs et de voyages mais c’est aussi l’âge où les besoins en santé augmentent. Il est important d’être bien couvert par une mutuelle afin de profiter de sa retraite en pleine forme.

Pour en savoir plus, j’ai demandé à un spécialiste du site bonne-assurance.com quelques conseils.


Anticiper les risques

Au moment de prendre sa retraite, il faut prendre le temps de faire le point sur son état de santé et de définir quels seront ses besoins futurs en matière de santé. Faire le bon choix permettra de s’assurer des meilleures garanties.
La pire des situations serait de rester sans complémentaire santé : personne n’est à l’abri d’un pépin de santé. D’autre part, les assureurs se méfient souvent des séniors sans assurance car ils peuvent imaginer que ces derniers doivent engager de grosses dépenses en matière de santé. A partir de 65 ans, certaines mutuelles refusent l’arrivée de nouveaux adhérents.


Faut-il garder sa mutuelle  d'entreprise ?

Lorsqu’on arrive à la retraite, l’assureur de l’entreprise est tenu de proposer au futur retraité un contrat aux mêmes garanties que celles de l’entreprise. C’est la loi Evin de 1989.
Depuis le 1er juillet 2017, ce contrat sera proposé même tarif qu’à l’entreprise la première année. La deuxième année, le contrat pourra être augmenté de 25 % et la troisième de 50 %. On a un délai de 6 mois, après son départ pour décider ou non de garder sa mutuelle.


Mais est-ce vraiment intéressant ?

mercredi 21 février 2018

Ces « gangs de seniors » aux heures d’affluence !

Seniors faisant la queue dans un supermarché
Photo extraite de "Complot vieux" de Groland

Voilà plusieurs fois que je me trouve confrontée à des jeunes femmes trentenaires ou quadra qui resquillent dans les files d’attente avec plus ou moins de discrétion, mais qui visiblement considèrent qu’elles ont le droit de nous passer devant parce qu’elles sont pressées, et qu’attendre dans une file n’est pas dans leurs façons de faire.

Inutile de dire que les plus âgées leurs rappellent de « faire la queue, comme tout le monde ».
En général, le ton monte et ces jeunes femmes sortent l’argument choc : « vous les seniors, vous ne pouvez donc pas faire vos courses à un autre moment ! ». Le moment en question, état surtout celui où elles, elles ont choisi de faire leurs courses.
Il aurait pourtant été si simple de demander gentiment et cela aurait vraisemblablement été accordé. Nous avons toutes été maman et on sait bien que parfois, le temps est compté.

lundi 5 février 2018

Folle journée de Nantes : Follement musicale !



Concert aux Folles journées 2018
L'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté
Un week end entier de musique … Joli programme non ! Il suffit de prendre un billet pour Nantes par une journée de début février au crachin un peu triste.

La Folle journée de Nantes, c’est le plein pour les oreilles. Voilà 24 ans que cette belle manifestation met la musique à la portée de tous pendant un marathon de cinq jours.

Des musiciens du monde entier, plus de 300 concerts qui se succèdent à la Cité de Nantes et on se dit que la Fête de la Musique, finalement, c’est au cœur de l’hiver et non pas le 21 juin.

Difficile de choisir tant le programme est riche. Si la billetterie est ouverte et prise d’assaut dès mi-décembre, une bourse aux places permet aussi d’acheter des places à la dernière minute.

Des concerts tout au long de la journée
La Grande Halle
La Grande Halle centrale accueille les concerts tout au long de la journée. Il suffit d’un seul billet pour un concert dans la journée pour profiter des concerts gratuits.

Le planning à la main, les précieux billets dans l’autre, il faut se frayer un passage parmi les 135 000 spectateurs qui se pressent chaque année pour rejoindre une des huit salles où se passent les concerts simultanément.

Voir plusieurs orchestres philharmoniques dans la journée, c’est un privilège qui s’apprécie à sa juste valeur.

L’édition 2018 était sous la thématique «Vers un monde nouveau », pour célébrer les compositeurs qui se sont exilés, et ils sont nombreux. Chopin bien sûr, mais aussi Haendel, Scarlatti, Stravinsky, Bartok, Prokofiev et bien d’autres étaient à l’honneur.

vendredi 19 janvier 2018

Atlas des seniors et du Grand âge

couverture du livre atlas des seniors


Savez-vous que :

  • Hippocrate plaçait l’âge de la vieillesse à 56 ans,
  • Les plus de 80 ans ont augmenté de près de 80 % entre 1999 et 2014 (78,9 % pour être tout à fait exact),
  • Les trois quart des plus de 65 ans sont concentrés en ville,
  • 75 % sont propriétaires de leur résidence principale, mais il y a encore 2.3 % de plus de 65 ans qui n’ont ni douche ni toilettes dans leur résidence principale,
  • 43 % des maires sont retraités,
  • Les 65-80 ans se déplacent en moyenne 47 mn par jour,
  • Le taux de remplacement moyen (rapport entre la retraite perçue et le dernier salaire) est de 72.8 %,
  • En 1970, le niveau de vie des retraités était largement inférieur à celui du reste de la population (70 %), il est aujourd’hui légèrement supérieur,
  • 10 % des plus de 80 ans vivent en maison de retraite …

Voilà quelques-unes des informations à découvrir dans le livre l’Atlas des seniors et du Grand âge en France de Mickaël Blanchet et publié aux éditions Presses de l’Ehesp.