jeudi 15 septembre 2016

Watershipdown : une histoire de lapins fait un best seller mondial

Watership DownUne fois n'est pas coutume, c'est de lapins que je vais vous parler aujourd'hui. Mais cette histoire de lapins est un peu particulière. Ce livre a déjà été vendu à plus de 50 millions d'exemplaires dans le monde ... autant que la trilogie Millénium.
Edité une première fois en France en 1976, mais passé relativement inaperçu, Watership Down est réédité à nouveau avec les moyens que mérite cette saga très" lapinesque".
Tout cela a bien sûr attisé ma curiosité et je me suis plongé dans ce monde de lapins sans pouvoir m'arrêter.
Hazel et son frère Fyveer vivent paisiblement dans une garenne au milieu de leurs congénères. Une nuit Fyveer, doué du talent de voir l'avenir, rêve d'un immense danger et ils décident avec quelques lapins de quitter leur garenne idyllique, bientôt ravagée par un promoteur, pour l'inconnu.


Une odyssée de lapins

C'est alors une grande aventure, une véritable odyssée de lapins. Ils parcourront des miles et des miles, traverseront une rivière (et pour un lapin, ce n'est pas facile !), rejoindront une garenne ou les lapins se régalent à satiété de laitues et de carottes, mais où ils vivent comme des êtres sans réflexion, à la merci d’un lapin gourou. Ils poursuivront leur chemin, rencontreront d'autres hourda, pacifiques ou belliqueuses, vivrons milles dangers, sauveront un oiseau et s'en feront un ami … Mais ne déflorons pas ces aventures que je vous laisse découvrir.
On s'attache Hazel le chef de bande, à Bigwig, le courageux, Dandelion, qui sait si bien raconter les légendes de Shravilshaa, le dieu des lapins , à Fyveer, craintif et visionnaire, ...
On découvre le monde à la hauteur des lapins, les vilous (hommes) immenses avec leur bâton blanc (cigarette) et leurs kataclops (tracteurs ou voitures) qui "remplissent le monde de terreur et de bruit" quand ils passent.
Cette histoire de lapins, on peut la lire comme une simple histoire à raconter aux enfants, puisque c’est comme cela qu’elle a vu le jour, mais c'est finalement bien plus que cela.
De l’aventure, de la stratégie, la naissance d'un chef, la création d'une nouvelle société ou chacun trouve sa place, c’est une observation des sociétés d’aujourd'hui ... J’y ai même vu une leçon de management, avec le talent de Hazel pour mobiliser ses troupes et tirer le meilleur parti de la personnalité de chaque lapin.
Avec ce roman, on pense à Beatrix Potter et son univers de lapins, à Bilbo le Hobbit pour la saga d'un monde d'ailleurs, aux fourmis de Bernard Werber pour la richesse documentaire de la vie des lapins.
Ce qui est certain, c'est que vous passerez un excellent moment à partager les aventures d'Hazel et de sa bande.
Richard Adams, 96 ans aujourd'hui, est l'auteur de ce flamboyant roman de lapins. On se dit qu'il ne pouvait qu'être anglais pour décrire avec tant de minutie et de précisions les paysages et les fleurs. Vous croiserez au cours du livre les mercuriales vénéneuses, les tormentilles et les brunelles, la narthecie des marais et de délicieuses descriptions de paysages.

Un des 25 livres les plus lus au monde

Richard Adams racontait ses histoires de lapins à ses filles. C'est la cinquantaine passée qu'il en a fait un livre qu'il a mis deux ans à écrire. Très vite, le livre est un succès. Il est traduit en 28 langues. Il fait partie des 25 livres les plus vendus au monde.

Watership Down, de Richard Adams, éditions Monsieur Toussaint Louverture, 21,90 €
Sortie le 15 septembre 2016

2 commentaires:

  1. Tout est dit dans votre article, et vous m'en aviez déjà bien fait la pub, ce livre est exceptionnel, merci pour le conseil !! Je vais à mon tour le diffuser, et encore bravo pour votre blog vivant et agréable à lire ;) Thérèse G

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C´est une saga aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Une histoire du soir à décliner en feuilleton pour que les enfants rêvent de lapins.

      Supprimer

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.