jeudi 19 mai 2016

Presse senior : Serengo, Femme Majuscule, le match

match serengo contre femme majusculeDésormais, les seniors peuvent choisir leur magazine adapté à leurs préoccupations. Enfin !

Le match du jour, c’est Serengo contre Femme Majuscule, deux magazines désormais installés sur ce marché de la presse des quinquas et plus.

Rappelons que 16 millions de Françaises ont plus de 45 ans, et qu’elles représentent près d’un Français sur 4.  Il est étonnant qu’une partie de la presse féminine refuse singulièrement de s’adapter au vieillissement de ses lectrices. Elle, Marie Claire pour ne parler que de ces deux magazines historiques s’enferment dans un jeunisme où les lectrices quinquas où du mal à se retrouver.

Pour ma part, très fan de presse magazine, je recherche un magazine facile à lire, avec des infos qui me concernent, des papiers de fond qui m’interpellent, des rubriques insolites et qui m’apprennent quelque chose, des conseils mode sympa et portable, des conseils pratiques sur tous les changements de vie à venir, des sujets beauté-santé qui font un point sérieux sur les avancées de la cosmétique d’aujourd’hui et adaptés au vieillissement pour ne rien manquer des vrais progrès dans le domaine.

Et en plus, je souhaite qu’il me considère comme une femme active et curieuse, telle que l’a toujours été ma génération de « Working mum » des années 80.

Ouf, voilà bien des exigences !

Mais cette seniorescence que nous vivons dans les années quinquas, tous ces changements profonds nécessitent des réponses adaptées et jusque-là, on avait quelques difficultés à les trouver dans des magazines dédiés.

On ne parlera pas ici de Notre Temps, géant des magazines seniors et de ses plus de 800 000 exemplaires mensuels, très complet et rempli d’informations et au contenu très qualitatif, mais un peu plombé par ses annonces de monte-escalier, de protection incontinence et de maisons de retraite qui ne le rend pas très glamour pour des quinquas actives. Idem pour Pleine Vie qui le suit de près.

Et puis la concurrence, on le sait, c’est bon pour tout le monde et il y a suffisamment de lectrices potentielles pour que chacun ait sa place.

Aujourd’hui, je voudrai parler de Serengo, magazine de Prisma Presse, récemment créé et qui affiche son septième numéro et ses ambitions de devenir l’un des magazines de référence des quinquas et plus, et de Femme Majuscule, mon chouchou depuis sa création en 2011, il y a 5 ans déjà, un magazine lancé en toute indépendance comme un pari par sa créatrice Muriel Roos.

Serengo – Femme Majuscule : le match

La maquette

Une jolie maquette claire et « printanière », fraîche et attirante pour Serengo. Des intentions thèmatiques annoncées par des verbes forts : explorer, comprendre, profiter, vivre …
Une maquette élégante et aérée avec une large place à des photos de qualité en pleine page pour Femme Majuscule.

Egalité : ces deux maquettes très différentes ont chacune leur personnalité mais donnent envie toutes les deux.

Les signatures

Alors là, pour moi, c’est avantage Femme Majuscule avec la rubrique « lu,vu et entendu » de Joëlle Goron, pleine d’infos toujours judicieuses et amusantes, et la chronique d’Isabelle de Botton qui pointe avec acuité l’air du temps. Ce sont les premières rubriques que je lis quand je reçois Femme Majuscule.
Serengo semble moins capitaliser sur des rendez-vous réguliers de chroniqueuses.
Mettre en avant des figures seniors et montrer qu’une nouvelle vie commence à 50 ans, c’est un des atouts de ces deux magazines.

Les portraits

Serengo semble se focaliser sur les anonymes et trouve des seniors dignes d’intérêt.
Sympa et bien vus les sujets sur :
·     -    Les Amériques en camping car
·       -  L’homme qui emporte son piano dans tous ses voyages
·       -  Ces seniors qui ouvrent des maisons d’hôtes
·       -  Des quinquas fans de théâtre

Côté Femme Majuscule, magnifique photo de Lambert Wilson, un homme qui bonifie avec les années et dont l’interview révèle un homme sensible et attachant.
Top, le sujet « Femmes de Pouvoir » et l’éclairage des spécialistes qui tentent de répondre à une vraie question : pourquoi ne trouve-ton pas plus de femmes dans les postes à haute responsabilités.
Bien vues les brèves sur les femmes remarquables.

Alors, qui remporte la rubrique portraits ? Difficile de choisir.
Peut-être avantage Femme Majuscule pour la qualité de ses portraits. On se souvient de l’interview de Michèle Obama et Meryl Streep dans le numéro de septembre qui était vraiment un « coup » d’exception. Alors avantage Femme Majuscule.

La psycho et les changements senior

Des sujets pratiques et quotidiens pour Serengo « Les confidences des petits enfants », « ces parents qui appellent trop » et l’article « Seule et heureuse de l’être », une façon positive de voir son évolution de vie quand on se retrouve seule, par choix ou par les hasards de la vie.

Pour Femme Majuscule, des beaux sujets :
Rester malgré l’impasse, un sujet sur les couples qui durent, alors qu’il n’y a plus rien entre eux
Les bijoux transmis de mère en fille, un symbole et une valeur sentimentale où je me suis tout à fait retrouvée.

Je dirai léger avantage Femme Majuscule pour l’originalité de ses sujets.

Le sujet vieillissement

Que ce terme ne donne pas envie ! Mais il faut bien se préoccuper de notre avenir senior et anticiper.
Sujet intéressant sur « la maison de retraite du futur, c’est chez nous » dans Serengo. Des infos sur les rachats de trimestre, une décision qu'il faut peut-être prendre pour s'assurer une retraite tranquille.
On est nettement plus pudique dans Femme Majuscule et je n’ai rien trouvé sur le sujet.

Avantage donc à Serengo.

Tourisme et voyages

Amiens et ses Hortillonnages pour Serengo, contre un séjour bien être à Maurice et un séjour en Crète pour Femme Majuscule... Du concret face à du rêve.

Egalité pour moi.
Prendre le temps de voir ce qui est insolite près de chez soi, comme rêver à des destinations lointaines me fait autant envie.
  

Cuisine

Régaler la famille ou redécouvrir le plaisir de cuisiner quand on a un peu plus de temps, oui, la cuisine, c’est important. Et pour juger la rubrique, c’est tout simple. Ai-je envie de le faire ?
Gagné pour Serengo avec son navarin de veau de saison et sa terrine de légume confits.
Femme Majuscule fait le choix du chèvre, traité de manière informative avec de très belles photos.

Avantage Serengo, dont la rubrique se veut plus pratique.

Forme et santé

Un sujet sur les graines : lin, teff, kacha dont les noms m’intriguaient éclaire bien le sujet et les pouvoirs très bénéfiques de ces céréales qu’on découvre aujourd’hui. Intéressant aussi le sujet sur Les médecines douces, le jeûne, la sciatique sont abordés de façon claire et concise.

Tout savoir pour  conserver de belles jambes chez Femme Majuscule

Avantage Serengo qui s’avèret plus fourni sur le sujet.

Mode senior

S’habiller quand on a plus la silhouette de rêve de ses vingt ans, tout en restant dans les tendances de la mode, cela mérite de vrais conseils.
Les deux magazines proposent des pages de style mariant accessoires et vêtements très bien faites.
Des photos de mode magnifiques dans Femme Majuscule, avec un mannequin superbe … et qui n’a plus 20 ans. Donc avantage Femme Majuscule.

Serengo fait le choix d’une séquence nostalgie avec chaque mois un sujet sur un évènement marquant du passé. En mai, c’est sur l’histoire du barrage de Tignes, tout cela sur 8 pages. Le mois dernier, c’était sur la révolte des sardinières … C’est tout à fait original mais bof ! Pour ma part, cela me tombe des mains.

Femme Majuscule présente le livre de la photographe Maud Bernos « Tous les marins ont les yeux bleus ». Les portraits des marins de renoms ont été pris au retour de courses mythiques … et ils ont l’air d’avoir 100 ans. Isabelle Autissier, Loïc Peyron, Eugine Riguidel présentent un visage dramatique et ravagé. On aurait préféré un portrait qui traduise leur passion de la mer.

Pour conclure

Serengo est pratique, tonique, foisonnant et on retrouve tout le savoir-faire de Prisma Presse dans ce titre au look particulièrement soigné.

Femme Majuscule est peut-être un peu plus engagé, plus « militant » soutenu par des lectrices enthousiastes. Il aborde désormais des sujets qui concernent les femmes au travail.
Voilà qui me satisfait pleinement car je regrettais que l’on y aborde pas ce sujet, alors qu’à 45 ans et plus, nous sommes nombreuses à travailler encore, et à faire face à tous les enjeux des fins de carrières qui reste une partie importante de notre vie quotidienne.

Bien sûr, ces avis n’engagent que moi. Ils portent sur l’analyse des magazines de mai. J’espère juste qu’ils vous donneront envie de vous intéresser à cette presse qui nous est destinée, nous les quinquas et plus.

Alors, Serengo, ou Femme Majuscule ? Qui gagne le match ?
Je dirai égalité. Je sais, ce n'est pas très courageux, mais les deux magazines sont complémentaires.

Si vous le pouvez, choisissez les deux bien sûr. Serengo, c’est tous les mois et Femme Majuscule tous les deux mois.
Pour vous en savoir plus et vous abonner : 



4 commentaires:

  1. J'apprécie beaucoup Femme majuscule auquel je suis abonnée, mais je ne connais pas encore Serengo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à découvrir. Vous allez certainement apprécier ce magazine tres complémentaire et adapte à nos préoccupations.

      Supprimer
  2. Bonjour, Fan de Femme Majuscule depuis le début, je ne connais pas tres bien Serengo que je n'ai lu qu'une fois. Je suis d'accord avec vous concernant la presse féminine "senior" il était temps que l'on nous propose des magazines qui nous ressemblent et que l'on ne nous cantonne pas aux mont-escaliers ! Bonne journée dynamique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ce retour. Je vous sens "militante de Femme Majuscule" comme beaucoup d'entre nous. Bravo à Muriel Roos et à son équipe qui ont su mobiliser les femmes quinquas avec ce magazine tres bien fait.

      Supprimer

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.