mardi 30 juin 2015

Appareils auditifs : comment s'y retrouver ?



L’audition, vous savez que c’est un de mes sujets de préoccupation. A mon sens, il y a un déficit d’information sur le sujet. A partir de 45 ans, on éprouve des difficultés à voir de près et on doit porter des lunettes. Le vieillissement atteint aussi les oreilles. C’est un phénomène normal qu'on appelle la presbyacousie, mais s’équiper en appareil auditif n’est pas encore tout à fait naturel. Or mal entendre, c’est se couper des autres et s’isoler peu à peu, et donc vieillir un peu plus vite. 


J’ai déjà abordé le sujet des appareils auditifs dans des articles précédents. Les seniors ne sont pas suffisamment informés à ce propos. Il est utile de le traiter précisément.
S’il existe beaucoup d’ d'appareils auditifs disponibles sur le marché, ils se distinguent par leurs formes, leurs fonctionnalités, par leur prix. Alors comment s'y retrouver ? Revue de détails avec l’aide de Vivason, spécialiste de l’audition.


appareil auditif intra auriculaire
Intra-auriculaire


appareil auditif contour d'oreille
Contour d'oreille

Les formes des appareils auditifs.

Intra-auriculaires et contours d’oreille. Voilà les deux types principaux d’appareils auditifs. Les intra-auriculaires se placent à l’intérieur de l’oreille. Ils sont donc discrets mais ne corrigent pas toutes les baisses d’audition. Les contours d’oreille se placent derrière l’oreille et compensent toutes les pertes auditives.
Après une visite chez un ORL, vous vous rendrez chez un audioprothésiste qui évaluera votre perte auditive et vous aidera à choisir les appareils et les adaptera à votre baisse et à votre morphologie.

Les caractéristiques auxquelles il faut faire attention.

 

Première chose : se débarrasser d’une image caricaturale. Le sonotone de papy c’est fini. Aujourd’hui les appareils auditifs sont numériques et renferment des merveilles technologiques. Ils peuvent même être directement reliés à votre smartphone par un système bluetooth et pilotés depuis votre portable en toute discrétion.

Le nombre de canaux c’est LA caractéristique fondamentale à prendre en compte au moment de votre choix. Plus ce nombre, correspondant aux tranches de fréquences, est élevé, meilleure sera la qualité du son. On veillera également à bénéficier d’un système anti-larsen.

La stéréophonie (un appareil par oreille) est conseillée. Elle permet de mieux percevoir les différentes sonorités. Le relief se perçoit avec les deux yeux, c’est la même chose pour les oreilles et on entend avec les deux oreilles !

Enfin, last but not least, il n’est pas inutile d’opter pour un chargeur de piles qui évitent les pannes impromptues. Un choix non négligeable en termes de budget.


Les prix des appareils auditifs

En moyenne, un appareillage vous coûtera 1 800 euros pour les deux oreilles, après le remboursement de la Sécurité Sociale et celui de votre assurance complémentaire. Les personnes bénéficiant de la CMU-C ont droit à une prise en charge intégrale.
Il faut faire jouer la concurrence entre les audioprothésistes en demandant des devis. Comparez ce qui est comparable : une même marque d’appareils a généralement plusieurs gammes d’appareils avec des prix différents… d’autant plus que les gammes évoluent très rapidement ! Chez Siemens par exemple, le Pure 7 Bx et le Pure 7 Mi (son prédécesseur) n’auront pas le même prix ! Ce n’est pas simple et le mieux est de s’en référer à un audioprothésiste de confiance.
Veillez à proscrire les offres trop alléchantes sur Internet. Il s’agit de simples « assistants d’écoute » que l’on peut aussi acheter dans certaines pharmacies. Rien à voir avec de vrais audioprothèses. C’est la même différence que les « lunettes-loupes » vendues en pharmacies et celles sur-mesure chez l’opticien.

8 commentaires:

  1. Et bien j'en apprends de bonnes! Donc quand on a fini avec les yeux, on rempile avec les oreilles!! Oh my god!! Les prix de ces appareils ne sont pas de la gnognotte!
    Merci pour toutes ces précieuses informations! ;-))

    RépondreSupprimer
  2. il faut pas seulement faire jouer la concurrence entre les audioprothésistes mais aussi entre les mutuelles.

    RépondreSupprimer
  3. facile quand votre mutuelle n 'est pas imposer par votre boite.

    RépondreSupprimer
  4. Les seniors n'ont pas de mutuelle imposée puisque pour la plupart, ils sont à la retraite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, et c'est pour cela qu'il faut prendre le temps de comparer les mutuelles en regardant attentivement les remboursements proposés sur ce qui coute cher : frais dentaires, lunettes, et audioprothèse.

      Supprimer
  5. sénior à partir de quel äge ?
    j'ai 56 ans et ai besoin de 2 appareils de bonne qualité car je travaille toujors 1er devis 4000€ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Changez d'audioprothésiste.. j'ai 2 devis d'appareils de haute performance.. environ 2800€ pour les deux oreilles. dont un chez Leclerc pour ne pas le citer.

      Supprimer
  6. N'hésitez pas à demander des devis chez plusieurs audioprothésistes. Il peut y avoir de très grosses différences, même chez des audioprothésistes de même enseigne. Pour ma part, j'ai constaté une différence de 850 euros (oui, vous avez bien lu !) sur un même produit chez deux audioprothésistes différents. Cela vaut donc vraiment la peine de faire sa propre enquête.

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.