jeudi 28 mai 2015

La nuit du grand âge : des initiatives pour accompagner le vieillissement

affiche nuit du grand âge


Nuit du Grand Age
Evènement désormais incontournable, la Nuit du Grand Age, organisée par silvereco.fr le 18 mai dernier, réunit toutes les entreprises dont les produits et services sont destinés à cette cible. C’était « the place to be » pour tous ceux qui comptent dans le domaine de l’économie du grand âge avec l’intervention de Luc Broussy, auteur du très intéressant rapport sur l’adaptation de la société au vieillissement. paru en 2013.

La Nuit du Grand Age commence à 17H, pour s’adapter sans doute aux horaires des EHPAD !
Une mamy iconoclaste illustre l’affiche, histoire de se dire « tiens, il se passe quelque chose chez les vieux ».

Et bien je n’ai pas perdu mon temps à cette soirée. C’est un rendez-vous de créativité, d’idées nouvelles, d’initiatives qui prouvent que oui, c’est vrai, la société vieillit, mais qu’elle est en train de s’adapter à ce nouveau profil démographique.

Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la famille et des personnes âgées a rappelé que devenir vieux, ce n’est pas rentrer dans un moule où on devient tout à coup tous semblable. Nous sommes tous différents et nous le resterons, même en vieillissement. Les « vieux » ne sont donc pas un groupe homogène, et il ne peut y avoir de solution unique pour gérer l’adaptation de la société au vieillissement. La loi éponyme prendra effet, enfin après 7 ans d’atermoiements, au 1er janvier 2016. 

Laurence Rossignol a également évoqué ce qu’était la bien traitance, c’est « rendre possible l’émergence des gisements de bonheur » qui existe chez les plus âgés. Une bien belle définition.
La nuit du Grand âge, c’est la mise en lumière d’actions originales destinées au plus âgés.
Parmi celles qui ont créé le buzz, les soirées pyjama du Korian Villa Saint Do. Les errances nocturnes des résidents désorganisaient les nuits des pensionnaires. Désormais, la tenue de travail de l’équipe est le pyjama et les veillées pyjamas rendent les soirées plus calmes et sereines. 

Ehpad : vers plus d’individualisation ?

Pour les Ehpad, il se dégage une tendance à plus d’individualisation, à organiser une vie plus normale. Des horaires de repas qui ne sont pas 6h du soir, une capacité à se coucher quand on veut, une nourriture adaptée à chacun. Il y a encore du chemin à parcourir, mais la tendance est là.
Le logiciel Miami permet de connaître et d’enregistrer les goûts et dégouts de chaque résident pour leur offrir une prestation culinaire selon leurs envies.
C’est si important de garder le plaisir de manger pour rester en forme.
Le principe de la nuit du Grand Age est de décerner des trophées aux initiatives les plus intéressantes ou novatrices dans les grandes axes qui permettent d’améliorer la qualité du vieillissement.

Favoriser l’activité physique

Pour favoriser l’activité physique, Orpéa les moulins de l’Epine fait marcher quotidiennement les résidents, autour de sorties de 20 mn effectuées en commun.
 Le site Arthrocoach.com, mis au point par les laboratoires Expanscience permet de prendre en main son arthrose, quel que soit son niveau, avec un programme d’activités physiques adapté, de diététique, de suivi à appliquer au quotidien.
 Pour rendre l’activité physique plus ludique, la Fondation ADMR organise chaque année des olympiades sous la forme d’un jeu de l’oie géant avec des activités physiques à faire.

Favoriser le lien social

Il y a également une tendance forte pour conserver le lien social et les outils numériques sont un atout formidable. Il suffit pour cela d’en simplifier l’accès. C’est ce qu’a mis au point Hubert, avec une tablette évolutive qui permet de n’avoir que les icônes utilisées sur l’écran d’accueil afin de faciliter la prise en main et de faire de la tablette un outil simplissime à utiliser.
Faciliti, lui, adapte l’outil informatique aux pathologies : tremblement, daltonisme, basse vision ….

 

Conserver une image sociale

Conserver une image sociale est aussi très important. L’initiative de Korian Brune est intéressante. Ils organisent tous les mois une « soirée chic » où les résidents se mettent sur leur 31 avec repas gastronomique partagé avec l’équipe soignante jusqu’au bout de la nuit … non pardon, jusqu’à 22H mais c’est déjà ça.
L’Orpéa de Nantes organise des séances photos avec maquillage, coiffeur et photographe professionnel pour faire des portraits des aînés pour prouver qu’on peut être beau à tout âge, et même à plus de 80 ans.
Avec Traces de vies et le Pôle gérontologique Bourgogne Franche Comté, on recueille le témoignage de vie pour en faire un livre, et cela gratuitement. C’est une belle façon de transmettre et de faire part de son expérience de vie, mais aussi d’enrichir la petite histoire, celle qui fait la Grande !

 

La domotique au service du maintien à domicile

Une autre tendance forte pour le grand âge est le maintien à domicile. Ne dit-on pas que la maison de retraite de demain, c’est le domicile ?
Les solutions domotiques favorisent la surveillance et l’intervention précoce en cas de chute.
La moitié des hospitalisations après 80 ans se fait suite à une chute, souvent détectée tardivement. Et 80 % des personnes ne retourneront pas chez elles après cette hospitalisation. L’enjeu de la prise en charge précoce des conséquences d’une chute est donc vital.
C2S est capable de détecter une chute, un non réveil au lit ou une durée anormalement longue dans un lieu grâce à un système de détection automatique par vidéo.

Le meuble de salle de bain Concept Care de Lapeyre dont on a beaucoup parlé, conçu avec des élèves ingénieurs, facilite la toilette aux personnes qui ont perdu de la mobilité.

Ceci ne représente que quelques exemples parmi les idées foisonnantes présentées lors de cette soirée. 

C’est une soirée positive et pleine d’espoir. Elle prouve que ça bouge, que l’image très négative des maisons de retraite va peut-être devenir un vieux souvenir. Il est vrai que le grand âge de demain, c’est nous !

Vivement 2016, pour la prochaine Nuit du Grand Age !

1 commentaire:

  1. merci pour ce post qui nous encourage pour les années à venir, mais des années que nous avons envie de vivre dans très très longtemps. Parce que nous sommes bien des sexas, mais pas dans nos têtes...et de parler des maisons de retraite etc nous effraie, et pourtant, il faut y penser ! En attendant, Carpe Diem

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.