samedi 21 février 2015

Trois conférences de Senior Mais Pas Trop au salon Happy + de Lyon




Je vous ai parlé il y a quelques temps des Salons Happy +, salons des seniors qui auront lieu à Lyon du vendredi 27 février au dimanche 1er mars 2015 à la Halle Tony Garnier, et à Toulouse - Parc des Expositions du vendredi 6 au dimanche 8 mars 2015.

Ces rendez-vous me semblent incontournables pour tous ceux qui veulent bien prendre le tournant de la cinquantaine. Vous y trouverez toutes les entreprises dont les produits et services s’adressent à d’autres que la « ménagère de moins de 50 ans », disponibles pour vous informer et répondre à vos questions.

Des conférences sur les préoccupations des quinquas

Et bien Happy + a eu la gentillesse de s’intéresser à mon blog www.seniormaispastrop.com et à son contenu et m’a proposé d’intervenir lors de trois conférences au Salon Happy + de Lyon.

J’interviendrai sur trois thèmes :

Le vendredi 27 février 2015 de 13H à 13H45
Pas de doute, la cinquantaine est bien un cap ! On fête son demi-siècle. On regarde sa vie passée, les premiers signes du vieillissement commencent à vraiment se voir … et un nouvel avenir s’ouvre. Est-ce que cela ne ressemble pas à l’adolescence ?

jeudi 19 février 2015

L’ANAH pour vos travaux liés à la perte d’autonomie



Les plus de 50 ans sont de plus en plus sollicités par leurs parents en perte d’autonomie. Selon l’Institut Français des seniors, 75 % des plus de 50 ans, ayant encore leurs parents, les aident financièrement ou en leur accordant du temps. Pour améliorer leur quotidien l’ANAH met à leur disposition une subvention. Nous avons demandé à Assurance-tranquillité.fr de nous expliquer comment faire.

Comment obtenir une aide de l’ANAH ?

Tout d’abord, ANAH est l’acronyme de l’Agence Nationale de l’Habitat. Cet organisme dispense des aides financières pour des travaux effectués dans des habitations anciennes.

Pour bénéficier de cette subvention et donc financer une partie des travaux améliorant la mobilité de vos parents, les critères suivants sont à remplir :

·       Le logement doit avoir au minimum 15 ans et il doit être occupé au titre de résidence principale (occupé 8 mois par an minimum).

·       Les travaux effectués doivent porter sur la sécurité de l’habitat. C’est à dire que les travaux doivent rendre l’appartement sur et rassurant pour les personnes à mobilité réduite (handicapé ou personne âgée). Le logement va donc être adapté et accessible aux personnes peu autonomes grâce à des barres d’appui, des sols antidérapant, une douche confort, un ascenseur ou encore un agrandissement des portes.

jeudi 12 février 2015

Un Océan de Découvertes : un projet transgénérationnel



Réaliser un rêve d'adolescent et le partager avec des enfants du CM1-CM2,

Un océan de découvertes, le projet transgénérationnel d'un senior passioné par la mer
Il est des passions qui vous prennent totalement.

Arriver à l’âge de la retraite, c’est parfois se donner les moyens de réaliser un rêve d’adolescent.

C’est ce qu’a fait Gérard, 64 ans. Le gong de la retraite a sonné tout récemment, et il a décidé de donner forme à son rêve. Avec une dizaine d'amis navigateurs dont certains sont des "tourdumondistes", il a créé l’association Un Océan de Découvertes pour soutenir son projet. 

Comme dit la chanson, « c’est pas l’homme qui prend la mer, mais c’est la mer qui prend l’homme ». Et la mer, c’est une passion dévorante pour Gérard qui a dû faire cohabiter son amour du grand large et une vie professionnelle.
Il y a peu, il a arraché à son emploi du temps quelques semaines pour traverser l’Atlantique à la voile, puis l'Océan Indien, de la Réunion à Cape Town, en franchissant le célèbre Cap des Tempêtes (Bonne Espérance). Deux traversées pleines de souvenirs et de moments forts.

vendredi 6 février 2015

Une « cure main libre » pour se désintoxiquer du digital



J’ai reçu dans ma boite mail une information sur une « cure main libre », c’est-à-dire tout simplement une cure sans smartphone, ni tablette, ni ordinateur.

C’est une cure de désintoxication numérique.

Me voilà un peu interloquée par cette offre. Est-il vraiment nécessaire de vendre des cures à ce sujet ?
Peut-on considérer le smartphone comme une addiction ? Ou est-ce juste un truc pour attirer plus de monde et remplir un lieu de cure.

L’info presse explique que la cure est faite pour « aider les accros aux nouvelles technologies à effectuer une véritable pause digitale ».

Mon smartphone, c’est à la fois une encyclopédie, un bureau mobile, un agenda, un plan, un gps,  un booster d’activité, une console de jeux ... et bien d’autre chose, dont bien sûr un téléphone.

Comment voulez-vous que je l’abandonne !

Bagnères de Bigorre, des randonnées inépuisablesMais si cela vous intéresse quand même, c’est Bagnères-de-Bigorre qui s’est spécialisé dans le traitement thermal des affections psychosomatiques comme le stress, les troubles du sommeil et le burn out qui lance ce nouveau « produit ».