mercredi 5 août 2015

Avignon : Le Puzzle au Festival off



Explorer un nouvel univers à la retraite, Hervé Guillemot l'a fait en créant sa troupe de théâtre Pompes et Macadam après une vie professionnelle de journaliste à RFI. Cet été, c'était objectif Festival d'Avignon , pour une première expérience réussie.

affiche pièce le puzzle 

LE PUZZLE - Une pièce d’Hervé Guillemot


C’est une des révélations du Festival d’Avignon 2015. Et ne la manquez pas lors des prochaines représentations de la compagnie Pompes & Macadam en région parisienne. Car parmi les 1000 pièces à l’affiche du Festival off, il en est une qui sortait de l’ordinaire. 

Pas courant en effet qu’un acteur joue sa propre pièce. Hervé Guillemot, un homme d’écriture, ex journaliste radio, l’a fait. Et fort bien. D’autant que sa pièce était présentée pour la première fois au public. « Le Puzzle », joué en tandem avec le charmant Arnaud Allain, remarquablement révulsant dans son rôle de Bruno Scapa, vous entraine dans un affrontement orwellien entre un vieux cireur de chaussures Horacio Cuisenière (H. Guillemot) et un inquisiteur digne de la Stasi s’immisçant dans sa vie, au nom de la transparence d’un état totalitaire pour contrôler la moralité de la population. 

mardi 30 juin 2015

Appareils auditifs : comment s'y retrouver ?



L’audition, vous savez que c’est un de mes sujets de préoccupation. A mon sens, il y a un déficit d’information sur le sujet. A partir de 45 ans, on éprouve des difficultés à voir de près et on doit porter des lunettes. Le vieillissement atteint aussi les oreilles. C’est un phénomène normal qu'on appelle la presbyacousie, mais s’équiper en appareil auditif n’est pas encore tout à fait naturel. Or mal entendre, c’est se couper des autres et s’isoler peu à peu, et donc vieillir un peu plus vite. 


J’ai déjà abordé le sujet des appareils auditifs dans des articles précédents. Les seniors ne sont pas suffisamment informés à ce propos. Il est utile de le traiter précisément.
S’il existe beaucoup d’ d'appareils auditifs disponibles sur le marché, ils se distinguent par leurs formes, leurs fonctionnalités, par leur prix. Alors comment s'y retrouver ? Revue de détails avec l’aide de Vivason, spécialiste de l’audition.


appareil auditif intra auriculaire
Intra-auriculaire


appareil auditif contour d'oreille
Contour d'oreille

mercredi 24 juin 2015

Quand les robots seront nos compagnons



Ils semblent bien sympathiques, les robots dont on parle beaucoup en ce moment. Mais entre celui qui amuse les enfants avec sa voix métallique, et le robot assistant de vie, il y a une marge.

J’ai voulu en savoir plus sur le potentiel de ces humanoïdes. Seront-ils nos compagnons de demain pour vivre un peu plus longtemps nos vieux jours  à domicile ?

Bien à la maison, le spécialiste de l’aide à domicile pour les personnes âgées ou en perte d’autonomie, a bien voulu répondre à mes interrogations. On imagine l’intérêt que pourrait représenter pour les entreprises d’aide à la personne un robot assistant permanent au domicile des patients, en complément de l’action humaine. C’est la raison pour laquelle il m’a paru tout à fait pertinent de les interroger.

Roméo, le robot de compagnie des personnes dépendantes

  
Romeo le robot porte un plateauNao, le robot à but pédagogique s’est écoulé à plus de 7 000 exemplaires dans les écoles, les laboratoires et les entreprises du monde entier. Son petit frère est désormais arrivé, il s’appelle Roméo. Depuis 5 ans, des chercheurs de l’entreprise française Aldebaran Robotics perfectionne sans cesse ce robot assistant, en appliquant les méthodes de l’aéronautique et de l’automobile, domaines où la sûreté de fonctionnement est déjà bien intégrée. 

samedi 20 juin 2015

Lecture d'été, Macée, dame de coeur

Que lire cet été

Etre blogueuse, c’est aussi bénéficier de certains privilèges. Recevoir des livres en primeur est de ceux-là.

couverture du livre Macée, dame de coeur de Jacques

Macée, dame de coeur de Jacques

Il y a quelques jours, j’ai reçu dans ma boite aux lettres le livre « Macée, dame de cœur de Jacques – Bourges 1418 », de Nicole Descours, aux éditions Michel de Maule.

Sur la couverture, la reproduction d’un tableau, un portrait d’une femme au front haut, portant un hénin recouvert d’un voile au drapé à la fois savant et dépouillé. On remarque ses jolis yeux en amande et un je ne sais quoi de volontaire dans l’expression du visage.

Un regard sur la dernière page m’apprend que c’est la femme de Jacques Cœur. Quelques souvenirs scolaires me remontent à l’esprit. Bourges, la guerre de 100 ans, un homme au génie commercial qui a su s’enrichir et enrichir son roi …

Il n’en faut pas plus pour me donner l’envie de me plonger dans ce livre. Et il a enchanté mon week end !

vendredi 5 juin 2015

Le courage en entreprise, est-ce une valeur nécessaire ?



Le chevalier, symbole du courage
Le courage, voici un bien grand mot. 

On l’associe plus volontiers à des situations chevaleresques, ou extrêmes comme les guerres que les plus âgés ont vécues. On l’associe aussi à des situations de vie difficile : lutter courageusement contre la maladie, élever seul(e) des enfants …

Mais en entreprise, le courage, est-ce utile ? Est-ce une notion démodée ?

Ce sont des réflexions que je me fais souvent, et avec l’approche de la retraite presque une quarantaine d’années d’entreprise, cela donne une vision des choses et une certaine expérience.

Déjà, comment peut-on qualifier le manque de courage. 

Est-ce un conformisme qui fait qu’on préfère se couler dans le moule ambiant sans faire de vague ? Est-ce chercher son intérêt immédiat et individuel ? Est-ce se laisser porter par les évènements et les situations ? 

C’est un peu tout cela semble-t-il ?

Le courage, cela s’applique au quotidien, dans ses actions de tous les jours et celles de l’entreprise comme celles de la vie privée. Est-ce que faire la promotion de la valeur courage dans l’entreprise peut changer les choses ?

jeudi 28 mai 2015

La nuit du grand âge : des initiatives pour accompagner le vieillissement

affiche nuit du grand âge


Nuit du Grand Age
Evènement désormais incontournable, la Nuit du Grand Age, organisée par silvereco.fr le 18 mai dernier, réunit toutes les entreprises dont les produits et services sont destinés à cette cible. C’était « the place to be » pour tous ceux qui comptent dans le domaine de l’économie du grand âge avec l’intervention de Luc Broussy, auteur du très intéressant rapport sur l’adaptation de la société au vieillissement. paru en 2013.

La Nuit du Grand Age commence à 17H, pour s’adapter sans doute aux horaires des EHPAD !
Une mamy iconoclaste illustre l’affiche, histoire de se dire « tiens, il se passe quelque chose chez les vieux ».

Et bien je n’ai pas perdu mon temps à cette soirée. C’est un rendez-vous de créativité, d’idées nouvelles, d’initiatives qui prouvent que oui, c’est vrai, la société vieillit, mais qu’elle est en train de s’adapter à ce nouveau profil démographique.

lundi 20 avril 2015

Les contrats dépendance dans le viseur du gouvernement

Repas en maison de retraiteFaut-il souscrire une assurance dépendance ? On en parle de plus en plus actuellement. mais on ne sait guère ce que recouvre ce mot. La dépendance fait peur et quand on sait que le prix moyen d’une maison de retraite est de 1850 € et la retraite moyenne de 1 282 €, on s'inquiète.

Dans le livre « Sauvez votre retraite » paru en 2013, Marc Fiorentino, donne plusieurs conseils, dont celui de souscrire une assurance dépendance. Mettre en place des contrats dépendance est aussi aujourd’hui une des priorité du gouvernement.

J’ai voulu en savoir un peu plus et le site asssurance-tranquillité.fr,  partenaire de seniormaispastrop.com a proposé de faire le point sur le sujet.

La loi « adaptation de la société au vieillissement » a fait naître le haut conseil de l’âge. Cette instance doit apporter une expertise au gouvernement sur les problématiques de l’avancée en âge. Rentre dans son champ d’action, l’adaptation de la société au vieillissement, les relations entre les générations et les contrats de dépendance. C’est sur ce dernier point que porte notre billet !

Un contrat dépendance : c’est quoi ?

Une assurance dépendance permet de se prémunir contre le risque de dépendance. Un contrat dépendance vous offre le versement d’une indemnité sous la forme d’une rente ou d’un capital. De cette façon, même dépendant, vous restez autonome.

La rente ou le capital versé par votre assureur vous permet de financer du matériel médical, une aide à domicile ou encore des travaux d’aménagement liés à la perte d’autonomie.

Les contrats dépendance répondent à un vrai besoin. Malheureusement, ils sont souvent peu clairs et peu compréhensibles. C’est sur ce besoin de transparence que va se battre le haut conseil de l’âge !

jeudi 16 avril 2015

Acouphène, du bruit dans la tête


couverture du livre le stress des acouphènesUn bourdonnement d’abeille, le bruit d’une tondeuse à gazon, un TGV qui rentre en gare, des grillons par une chaude soirée d’été, des chuintements ou sifflements, les acouphènes prennent des formes multiples.

Ce sont plus de 4 millions de personnes qui en souffrent régulièrement en France, et 16 millions seront touchés un jour ou l’autre.

C’est quoi un acouphène ?

Les acouphènes, ce sont des sensations auditives qui ne sont pas provoquées par des stimulations extérieures ; Ce sont des bruits qu’on est les seuls à entendre, en permanence ou dans certaines circonstances.

Ces bruits « prennent la tête », deviennent une obsession et peuvent provoquer migraine, irritabilité, perte du sommeil ou même des dépressions.

dimanche 12 avril 2015

Salon des seniors : le plein de rencontres



Un salon des seniors de plus qui s’achève sous un beau soleil de printemps.

On y attendait plus que les 49 000 visiteurs de l’an dernier, et assurément, ce doit être le cas. Que de monde se pressait dans les allées dès l’ouverture ! Paris est le pionnier des salons seniors, qui se déclinent désormais dans beaucoup de villes de France.

Pour la blogueuse quinqua que je suis, c’est l’occasion de rencontres parfois formidables avec exposants et visiteurs. C’est aussi le moment d’engranger des sujets pour mes billets à venir, sur tout ce qui concerne les quinquas et les jeunes seniors. 

Au hasard des allées :

Evelyne, lectrice qui m’a reconnue à mon blouson siglé SeniorMaisPasTrop et qui est dans les starting-blocks pour créer un blog de voyages, quelle excellente idée !

Gérald, de Solutions Vie Pratique, qui organise des formations informatique pour les seniors. Il est également créateur d’Arcus, une association qui accompagne la reprise d’activité, et très mobilisée sur le travail senior … Je sens que nous allons avoir des choses à nous dire !

jeudi 9 avril 2015

Tooth gloving : élu aux Jacky des RP

Quand on est blogueuse quinqua, on reçoit parfois de drôles d’informations.

On se demande si ce n’est pas une plaisanterie.

totth gloving, clip dent blancheTenez, j’ai reçu récemment une info presse sur le « Tooth gloving », un système qui se fixe sur les dents pour arborer de superbes dents blanches. Fi de la simplicité, on peut aussi agrémenter ses dents de motifs ou d’effets strass ! A moins que vous préfériez décorer vos nouvelles canines de vos initiales ou d’une tête de mort en or.

Et oui. Authentique.

Voilà qui me donne envie de créer un trophée, on l’appellerait le Jacky des RP pour récompenser les dossiers de presse les plus inattendus, loufoques, improbables ou inutiles.

dimanche 5 avril 2015

Sécheresse intime, on en parle ?

Illustration femme sur canapé
Si on parlait de la sécheresse intime ?
Il est des sujets tabous qu’on n’ose pas aborder. La sécheresse intime est de ceux-là.
On parle déjà fort peu de la ménopause, qui concerne pourtant 11,5 millions de femmes en France, mais cela, ce sera l'objet d’un autre article de ce blog.

Les laboratoires Bayer ont décidé de se pencher sur ce thème et ont mené une enquête avec l’institut de sondage Ifop*, et organisé une conférence pour communiquer ces résultats. Seniormaispastrop y était.

Il ressort de cette enquête que 41 % des femmes n’en parlent pas à leur médecin ou gynécologue, et 35 % n’en parlent même pas à leur conjoint. Cet inconfort pèse pourtant sur le quotidien de la vie sexuelle. C’est le moment de lever le voile sur ce sujet tabou.

mercredi 1 avril 2015

Choisir la légèreté pour ses lunettes

Un des premiers signes du vieillissement, c’est la difficulté à lire de près. Un jour, les bras ne sont plus assez long et il faut se rendre à l’évidence, c’est le moment de porter des lunettes. On dit que le phénomène de la presbytie arrive entre 43 et 53 ans.

Porter des lunettes, unegalère ? Bien sûr que non. C’est inévitable, alors autant se faire plaisir en portant des lunettes sympa, esthétiques et performantes.

J’ai découvert une nouvelle collection de lunettes en Titane : la ligne Line Art fabriquée au Japon.

Des lunettes ultra-légères

lunettes ultra légères en titaneEnvie de légèreté ? Elles ne pèsent que 6 à 8 g (sans les verres bien sûr). Une enquête menée par GFK récemment à mis en évidence que 90 % des porteurs recherchent avant tout la légèreté pour leurs lunettes.

dimanche 22 mars 2015

Exposition "Déjà stars"

Bruno Valpierre à vu pour vous : 


Des trésors endormis dans un tiroir pendant 50 ans ! 

Marcel Thomas, cela ne vous dit rien ? Normal. 


Affiche de l'exposition "Déjà stars"
Pendant les années 50-70, ce petit homme à la moustache discrète a eu une double vie : ouvrier le jour dans les maisons parisiennes de confection,  le soir sa passion de chasseur de stars le reprenait ! Juste pour le plaisir de côtoyer les étoiles et de les fixer sur la pellicule. 


Des photos de stars inédites

Dans cette exposition du Crous regroupant 400 photos inédites qui, incroyable,  ne furent jamais publiées dans la presse, vous serez surpris de les reconnaître si jeunes, alors que beaucoup d’entre eux n’en étaient qu’à leurs débuts : Frank Sinatra, Edith Piaf, Coluche, Sophie Marceau, Françoise Hardy, Polnareff, Claudia Cardinale, Brassens, Catherine Deneuve, Gabin, Hitchcock, Carole Bouquet, Gainsbourg, Depardieu, Elisabeth Taylor, Romy Schneider, Patrick Bruel, Elvis Presley


jeudi 19 mars 2015

Créer le livre de sa vie


Une famille en 1914-18

Qui n’a jamais rêvé de remonter aux sources de son histoire familiale, voire de raconter sa propre vie, ses souvenirs, les faits marquants de son parcours pour les communiquer aux plus jeunes générations.

Avec les années qui passent, c’est souvent un besoin impérieux, celui de transmettre et de laisser une trace de son existence ou de celle de sa famille.

Pas toujours facile de prendre la plume et de s’atteler à la tâche. On manque de métier, d’habitude de rédiger, il manque parfois des éléments de l’histoire familiale.

La solution, c’est de faire appel à un professionnel. Collecteur-de-memoire.com est là pour cela. Olivier Thomas, créateur de ce site et historien de formation saura vous écouter et remonter dans votre histoire. Il va créer un livre que vous allez pouvoir éditer dans le nombre d’exemplaires que vous souhaitez.

dimanche 15 mars 2015

Et si on passait en mode slow attitude !

Livre Slow business de Pierre Moniz-Barreto
Quand on est en fin de carrière, est-ce qu’il ne serait pas le moment de passer en Slow attitude ? Voilà une idée qui me trottait dans la tête.

Le livre Slow Business de Pierre Moniz-Barreto, publié aux éditions Eyrolles qui vient de paraître est arrivé à point nommé pour répondre à mes interrogations.

Je me suis plongée dans cet ouvrage pour voir si je pouvais y trouver des idées ou des conseils pour moi-même et tous ceux qui sont en fin de carrière.

L’auteur raconte comment, alors qu’il rentrait très tardivement d’une période de travail intense, il n’a pas vu un bus qui a réduit sa voiture en miette. Il s’en est sorti indemne par miracle mais la pensée d’avoir risqué de perdre la vie ou les jambes l’a fait réfléchir. Le lâchage brutal de ses actionnaires quelques mois après a conforté sa décision. A quoi sert de travailler sans compter. Ne vaut-il pas mieux savourer la vie ?

Du jour au lendemain il a éprouvé le besoin de s’arrêter pour réfléchir sur sa vie, voir les choses  différemment et surtout travailler autrement. Aujourd’hui, il est en charge de la conversion d’anciens sites monastiques.

Ce livre est une sorte de galerie de portraits de figures marquantes du slow business.

mardi 10 mars 2015

Formation à la retraite : utile et nécessaire

Formation à la retraite

Echanger et partager sur nos thèmes favoris, autour d’une communauté d’intérêts, voici un des plaisirs des blogueurs.

Sur les réseaux sociaux, j’ai remarqué Sequoia Ways, une agence spécialisée dans l’accompagnement retraite.

Quelques échanges plus tard, nous avons décidé de collaborer, chacun dans sa spécialité.


Mes réflexions au fil de l’eau sur la cinquantaine et l’approche de la retraite, les conversations que j’ai pu avoir avec de jeunes retraités m’ont convaincu de la nécessité de se préparer à ce changement de vie total, par une réflexion et une anticipation de ces années nouvelles à venir.

C’est ainsi que Sequoia Ways m’a demandé pour leur site un article sur l’utilité de suivre une formation à la retraite.

Je vous invite à le découvrir ici.

Mais comment se déroule une formation à la retraite ? Là, c’est à l’expertise de Sequoia Ways que j’ai fait appel pour découvrir tous les aspects qui sont abordés lors de ce type de formation.



Photo : © Claudia Paulussen - Fotolia.com

samedi 21 février 2015

Trois conférences de Senior Mais Pas Trop au salon Happy + de Lyon




Je vous ai parlé il y a quelques temps des Salons Happy +, salons des seniors qui auront lieu à Lyon du vendredi 27 février au dimanche 1er mars 2015 à la Halle Tony Garnier, et à Toulouse - Parc des Expositions du vendredi 6 au dimanche 8 mars 2015.

Ces rendez-vous me semblent incontournables pour tous ceux qui veulent bien prendre le tournant de la cinquantaine. Vous y trouverez toutes les entreprises dont les produits et services s’adressent à d’autres que la « ménagère de moins de 50 ans », disponibles pour vous informer et répondre à vos questions.

Des conférences sur les préoccupations des quinquas

Et bien Happy + a eu la gentillesse de s’intéresser à mon blog www.seniormaispastrop.com et à son contenu et m’a proposé d’intervenir lors de trois conférences au Salon Happy + de Lyon.

J’interviendrai sur trois thèmes :

Le vendredi 27 février 2015 de 13H à 13H45
Pas de doute, la cinquantaine est bien un cap ! On fête son demi-siècle. On regarde sa vie passée, les premiers signes du vieillissement commencent à vraiment se voir … et un nouvel avenir s’ouvre. Est-ce que cela ne ressemble pas à l’adolescence ?

jeudi 19 février 2015

L’ANAH pour vos travaux liés à la perte d’autonomie



Les plus de 50 ans sont de plus en plus sollicités par leurs parents en perte d’autonomie. Selon l’Institut Français des seniors, 75 % des plus de 50 ans, ayant encore leurs parents, les aident financièrement ou en leur accordant du temps. Pour améliorer leur quotidien l’ANAH met à leur disposition une subvention. Nous avons demandé à Assurance-tranquillité.fr de nous expliquer comment faire.

Comment obtenir une aide de l’ANAH ?

Tout d’abord, ANAH est l’acronyme de l’Agence Nationale de l’Habitat. Cet organisme dispense des aides financières pour des travaux effectués dans des habitations anciennes.

Pour bénéficier de cette subvention et donc financer une partie des travaux améliorant la mobilité de vos parents, les critères suivants sont à remplir :

·       Le logement doit avoir au minimum 15 ans et il doit être occupé au titre de résidence principale (occupé 8 mois par an minimum).

·       Les travaux effectués doivent porter sur la sécurité de l’habitat. C’est à dire que les travaux doivent rendre l’appartement sur et rassurant pour les personnes à mobilité réduite (handicapé ou personne âgée). Le logement va donc être adapté et accessible aux personnes peu autonomes grâce à des barres d’appui, des sols antidérapant, une douche confort, un ascenseur ou encore un agrandissement des portes.

jeudi 12 février 2015

Un Océan de Découvertes : un projet transgénérationnel



Réaliser un rêve d'adolescent et le partager avec des enfants du CM1-CM2,

Un océan de découvertes, le projet transgénérationnel d'un senior passioné par la mer
Il est des passions qui vous prennent totalement.

Arriver à l’âge de la retraite, c’est parfois se donner les moyens de réaliser un rêve d’adolescent.

C’est ce qu’a fait Gérard, 64 ans. Le gong de la retraite a sonné tout récemment, et il a décidé de donner forme à son rêve. Avec une dizaine d'amis navigateurs dont certains sont des "tourdumondistes", il a créé l’association Un Océan de Découvertes pour soutenir son projet. 

Comme dit la chanson, « c’est pas l’homme qui prend la mer, mais c’est la mer qui prend l’homme ». Et la mer, c’est une passion dévorante pour Gérard qui a dû faire cohabiter son amour du grand large et une vie professionnelle.
Il y a peu, il a arraché à son emploi du temps quelques semaines pour traverser l’Atlantique à la voile, puis l'Océan Indien, de la Réunion à Cape Town, en franchissant le célèbre Cap des Tempêtes (Bonne Espérance). Deux traversées pleines de souvenirs et de moments forts.

vendredi 6 février 2015

Une « cure main libre » pour se désintoxiquer du digital



J’ai reçu dans ma boite mail une information sur une « cure main libre », c’est-à-dire tout simplement une cure sans smartphone, ni tablette, ni ordinateur.

C’est une cure de désintoxication numérique.

Me voilà un peu interloquée par cette offre. Est-il vraiment nécessaire de vendre des cures à ce sujet ?
Peut-on considérer le smartphone comme une addiction ? Ou est-ce juste un truc pour attirer plus de monde et remplir un lieu de cure.

L’info presse explique que la cure est faite pour « aider les accros aux nouvelles technologies à effectuer une véritable pause digitale ».

Mon smartphone, c’est à la fois une encyclopédie, un bureau mobile, un agenda, un plan, un gps,  un booster d’activité, une console de jeux ... et bien d’autre chose, dont bien sûr un téléphone.

Comment voulez-vous que je l’abandonne !

Bagnères de Bigorre, des randonnées inépuisablesMais si cela vous intéresse quand même, c’est Bagnères-de-Bigorre qui s’est spécialisé dans le traitement thermal des affections psychosomatiques comme le stress, les troubles du sommeil et le burn out qui lance ce nouveau « produit ».

jeudi 29 janvier 2015

Salon Happy + à Lyon et Toulouse, rendez-vous des seniors



affiche salon Happy + de Lyon
Mais pourquoi donc aller à un salon senior !

Voilà un thème qui à priori ne donne pas forcément envie. 

Senior moi, mais bien sûr que non. C’est ma grand-tante qui est senior, pas moi. D’ailleurs, je vous rappelle que mon blog s’appelle Senior … mais pas trop. Preuve que moi non plus, je n’ai pas envie d’être dans la cohorte des seniors avec ma cinquantaine bien avancée.

Et pourtant, il va falloir vous y faire. On est considéré comme senior à partir de 50 ans, voire plus tôt dans les entreprises.

Ce cap qui fait que beaucoup de choses vont changer dans votre vie, il vaut mieux le prévoir, l’anticiper et y réfléchir.

Mais comment faire.

lundi 26 janvier 2015

Pourquoi se préparer à la retraite ?



Faut-il suivre une préparation à la retraite ? Voilà une question qu’on se pose un jour ou l’autre.

Senior Mais Pas Trop a demandé à Pierre Degand, spécialiste des préparations à la retraite chez Sequoia Ways de présenter les atouts de cette formation.


Retraités heureux

Un séminaire de préparation à la retraite c’est finalement assez récent et peut parfois prêter à sourire (notamment les plus jeunes). Une étude a démontré que 50% des Français souhaitent être accompagnés, guidés lors de cette période, qui est un des passages les plus stressants de la vie.

Pourquoi, bien plus aujourd’hui qu’auparavant, est-il nécessaire de préparer sa retraite ?

Premièrement, le modèle de retraite a évolué. Cette évolution s’explique par deux facteurs : l’allongement de la durée de la vie et une pénibilité moindre du travail aujourd’hui en  comparaison avec les générations précédentes. Ce qui ne veut certainement pas dire qu’il n’y a plus de métiers pénibles, l’actualité récente en matière  de compte de pénibilité peut en témoigner.
La combinaison de ces deux facteurs fait que les retraités aujourd’hui arrivent à la retraite en bien meilleure santé qu’il y a 40 ans et disposent de 25 à 30 années de retraite.  C’est bien plus que l’espérance de retraite de 5 à 10 ans dans les années 60, il n’y a pas si longtemps finalement. La génération des baby boomers qui arrive actuellement à la retraite n’a donc pas de « modèle de retraite » qui peut l’inspirer, c’est une génération pionnière à plus d’un titre.  Elle ne se retrouve pas du tout dans les vieux clichés des retraites  passées au coin du feu ou sur les bords d’un étang de pêche.

mercredi 21 janvier 2015

Les Chirac - dans les coulisses du clan Chirac

livre Les Chirac - les secrets du clan

Coulisses du pouvoir et secrets de famille, c'est ce que révèle le récent livre "Les Chirac" de Béatrice Gurrey. Bruno Valpierre l'a lu pour vous.

« La vieillesse est un naufrage » avait laché de Gaulle.

Une formule qui s’applique encore plus aujourd’hui à Jacques Chirac qu’à lui.

A 82 ans, l’ex président est réduit au silence par son entourage, Bernadette, sa fille Claude, et Frédéric Salat-Baroux, l’ex secrétaire général de l’Elysée devenu son mari.  Tous font le vide autour de lui pour éviter que, sous l’effet sournois de l’AVC de 2005 qui a peu à peu diminué ses capacités, il ne lache encore quelques bévues imprévisibles.  Comme celle en 2011 où il clama avec insistance, à l’occasion d’une manifestation en Corrèze avec le maire de Tulle François Hollande qu’il voterait pour lui s’il se présentait aux présidentielles.

Un affrontement familial féroce s’en suivit avec Bernadette qui alla même à l’Elysée implorer le pardon de Nicolas Sarkozy en invoquant la sénilité du mari !

lundi 12 janvier 2015

Presse senior : Nouvelle Vie Magazine

couverture de Nouvelle Vie Magazine N° 5
Ca bouge dans la presse senior !

Je viens de découvrir un nouveau venu : Nouvelle Vie Magazine qui fête sa première année d’existence et sort son 5ème numéro.

Voilà un magazine de plus qui vient chatouiller les géants de la presse senior comme Notre Temps (tirage 820 000 exemplaires) ou Pleine Vie (tirage 740 000 exemplaires). Sans compter les magazines féminins qui vivent des quinquas et plus, mais se gardent bien de s’affirmer comme visant cette cible.

lundi 5 janvier 2015

Porter des talons sans souffrir

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais porter des talons a toujours été compliqué.
Des chaussures à talon confortables


J’ai toujours rêvé d’avoir la silhouette élancée et féminine que donnent les talons, mais pour la vie de tous les jours, je trouve cela insupportable. On a mal aux pieds. On ne peut pas marcher. On ne peut pas courir pour prendre son bus. 

Bref, cela ne correspond guère à une vie de femme à 300 à l’heure.

On m’a dit qu’il fallait s’habituer, que cela venait avec le temps. J’ai essayé à plusieurs reprises mais rien à faire. J’ai l’impression de marcher les genoux pliés, je trébuche, j’ai mal aux pieds et je reprends bien vite mes ballerines ou mes boots. J’ai essayé le truc d’avoir une paire de ballerines dans mon sac , mais ce n’est guère pratique.