mardi 25 juin 2013

J’aime pas les soldes !

pourquoi les soldes ne sont pas toujours synonymes de bonnes affaires

L’été est là, les valises sont presque prêtes et bientôt va recommencer le grand cirque des soldes.  

Deux fois par an, c’est pareil. Les journaux télévisés font preuve d’un manque d’imagination remarquable. On s’attend une fois de plus aux sujets  « solde » développés  sur toutes les chaines :  Interview d’une acheteuse dans les startings block qui repère dans les magasins, vendeuse qui explique que les affaires vont être « formidaaable ! » avec des prix « extraaooodinaires » , commentaire de la journaliste qui explique que la saison ayant été pluvieuse, les remises  seront déjà  à moins 50 % ….

Et bien moi, je n’aime pas les soldes. Cette frénésie acheteuse dans la cohue, où tous les articles sont en vrac, je n’aime pas cela.

jeudi 13 juin 2013

La retraite à 65 ans, qui s'en souvient ?


C’était en 1981. Qui se souvient que la retraite était à 65 ans, alors que l’espérance de vie était de 70,4 ans pour les hommes et 78,5 ans pour les femmes.  C’était un fait acquis. 37,5 années de cotisations étaient nécessaires pour obtenir sa retraite. Aujourd’hui, l’espérance de vie en France est de 78,2 pour les hommes et 84,8 pour les femmes. Nous avons gagné respectivement 7,8 ans et 6,3 ans de vie … et de retraite à financer.

C’est sous François Mitterrand que la retraite est passée à 60 ans, par une ordonnance du 25 mars 1982, honorant ainsi une promesse électorale symbolique. Des voix s’étaient pourtant élevées à l’époque pour alerter sur le danger d’une telle mesure, compte tenu de l’évolution prévisible de la démographie.

samedi 1 juin 2013

Senior en vue - La passion de la sculpture pour Armelle

Long silence sur ce blog. On va dire que j'ai fait une "pause numérique". Cela fait du bien, mais le démon du blog me reprend. Dans la rubrique "les seniors ont du talents", voici Armelle, que sa passion créatrice a fini par rattraper !

Armelle a d’abord fait des études d’architecture intérieure. Après quelques années au CNP (Centre National de la Photographie) où elle a côtoyé les plus grands photographes et organisé plus de 300 expositions au Palais de Tokyo aux côtés de Robert Delpire, elle crée sa société de services aux entreprises pour leur communication. Puis elle travaille pendant une douzaine d’années comme cadre commerciale dans différents domaines ; galerie d’arts, journal professionnel et fabricant de literie suisse haut de gamme. Il faut bien vivre !
Elle gardait dans un coin de sa tête le désir de se lancer dans la sculpture, mais ne trouvait pas le temps, et ne s’en sentait pas capable.

Il a fallu le déclic du départ de son dernier poste pour qu’elle décide enfin de se lancer. Retrouver un poste salarié à 54 ans n’est pas facile, les entretiens sont rares.  Elle s’inscrit dans un atelier à un cours du soir  dans sa ville qui lui apprend les bases et très vite, se lance seule, chez elle.