mercredi 10 avril 2013

J’ai testé le coaching de fin de carrière

Encore insuffisamment connu, le coaching de fin de carrière est un excellent outil pour se préparer aux évolutions inhérentes à la fin d’activité professionnelle.

coaching de fin de carrière
@auremar Fotolia
On le sait, les quelques années qui précèdent l’âge de la retraite sont une période de bouleversements importants, que ce soit dans le cadre de la vie professionnelle que de la vie personnelle. Cette période est une sorte de seniorescence qu’on peut qualifier « d’adolescence des quinquas ».

La fin de carrière est un cap important à passer, et on peut dire que les entreprises ne facilitent pas toujours cette étape.

Entreprendre un coaching de fin de carrière, c’est apprendre à devenir soi, alors que pendant des années, on vit dans un tourbillon d’obligations en étant au service de ses enfants, de sa famille, de son entreprise… C’est le moment de trouver en soi ce qu’on aime vraiment.

Le coaching de fin de carrière va vous aider à y voir plus clair dans tous ces changements en cours ou à venir, à gérer vos émotions face au temps qui passe et à la vieillesse qui commence à pointer le bout de son nez.


L’aide d’un coach donne la distance nécessaire pour cette période où l’entreprise va vraisemblablement vous mettre de côté et envisager un avenir sans vous, quelles que soient vos compétences. 

Un coaching oblige à la réflexion, fait émerger ses choix profonds souvent oubliés ou mis de côté, donne une lucidité pour vivre cette période de mutation et entreprendre de manière positive ce changement de vie inéluctable.

Un coaching va vous aider à trouver l’énergie nécessaire pour entreprendre des projets personnels qui pourront être développés plus tard, quand vous aurez plus de temps.

Un coaching de fin de carrière, cela se passe comment

Lors du premier rendez-vous vous exposez votre situation tant professionnelle que personnelle et vous décidez ensemble des objectifs de ce coaching. Vous vous mettez d’accord sur le rythme des séances qui sont en général de deux heures et sur le nombre de séances à prévoir.

Au cours des séances, vous allez aborder les différents points, apprendre des techniques de développement personnel qui ont fait leurs preuve comme le mind mapping ou le D.E.S.C, un modèle de communication qui aide à résoudre les problèmes ...

Si vous sortez de ce coaching avec une nouvelle sérénité, une envie de découvrir ou d’entreprendre, que vous osez envisager cette nouvelle période comme une ère de nouveautés, de découvertes ou tout de vient à nouveau possible, c’est que votre coaching a porté ses fruits.

Comment trouver son coach

Parlez-en autour de vous, ou tout simplement faites des recherches sur internet. Une première conversation, voire un premier rendez-vous vous confirmerons ou non dans votre volonté de faire un bout de chemin ensemble. Le feeling est très important. Vous allez partager des choses très personnelles et la confiance réciproque est primordiale.

Vérifiez l’adhésion de votre coach  une organisation professionnelle qui implique son respect d’un code de déontologie professionnelle.

J’ai moi-même testé le coaching de fin de carrière, une belle expérience qui m’a apporté sérénité et enthousiasme à la perspective de me projeter dans une nouvelle vie. J’en profite pour conseiller ce cabinet qui a su m’apporter un regard neuf : Sabine Coisne du cabinet SC Perspectives

Comment financer son coaching de fin de carrière ?

Le coaching de fin de carrière est éligible au DIF, une occasion de plus de se servir de ces heures de DIF (Droit Individuel à Formation). Dans certaines entreprises, il peut être pris en charge dans le cadre du Plan senior.

3 commentaires:

  1. C'est une bonne idée, mais je ne suis pas sûre que mon employeur me l'accorde.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis du même avis, c'est une bonne idée, mais par certain que mon employeur me l'accorderait également...

    RépondreSupprimer
  3. C'est une excellente idée à appliquer ++++
    La retraite se prépare pour ne pas être désorientés quand elle arrive. Le changement de vie est brutal. Même si on envie les retraités quand on travaille parce que l'on aimerait bien avoir plus de temps ce changement perturbe beaucoup. Au début c'est bien d'être en longues vacances après... il faut trouver un nouvel équilibre.

    4 actions pour préparer une retraite heureuse :

    1 - faites une liste de toutes vos passions actuelles et de toutes celles que vous auriez eu envie de développer mais qui sont restées en suspens faute de temps.

    2 - dans la liste sélectionnez les plus importantes pour vous, celles qui vous tiennent à cœur et que vous aimeriez développer pour vous sentir en accord avec vous-même
    et faites un planning.

    Sachez que quelque soit votre passion il n'est JAMAIS trop tard pour vous faire plaisir.

    3 - choisir au moins une passion à partager avec un groupe car l'harmonie passe par le partage. Par exemple la musique c'est super d'apprendre à jouer du piano ou d'un autre instrument mais il faut rencontrer d'autres personnes pour partager sa passion.
    Albert Schweitzer dit très justement : le bonheur est la seule chose qui se double si on la partage.

    4 - ceci est mon quatrième conseil. Saisir à chaque fois que possible l'opportunité de faire une action altruiste régulièrement même si elle est toute petite.
    Donner un peu de temps, un regard, un sourire à l'autre c'est se donner du bonheur.

    Merci pour votre article.
    Liliane Laveau

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.