mardi 18 décembre 2012

Seniors en entreprise : utilisez votre DIF


Avez-vous déjà utilisé votre DIF (Droit Individuel à Formation) ?

Ce dispositif créé par la loi du 4 mai 2004 avait pour but de faciliter l’accès à la formation, en particulier dans les PME.

Il est particulièrement adapté aux seniors. C’est pour eux le moyen de se former tant aux techniques les plus récentes de leur profession, que de se préparer à l’avenir de l’"après" activité professionnelle.

Les seniors sont souvent les oubliés de la formation. Considérés comme trop vieux,  suffisamment opérationnel, ou simplement pas dans les projets d’avenir de l’entreprise, ils ne font pas toujours partie des priorités de formation de l’entreprise. Rappelons que dès 45 ans, on est déjà considéré comme senior en entreprise.
...



D’ailleurs, face à ce constat, l’un des 6 axes du Plan Senior était justement l’amélioration de l’accès à la formation des seniors.

Inutile d’attendre que le plan de formation de votre entreprise s’occupe de vous, utilisez votre DIF.

Selon une étude du Cerep présentée dans un récent article de la revue Fer de Lance de la CFE CGC,  le DIF est sous utilisé. Le taux d’accès en 2010 est de 6,5 %, avec une durée de formation moyenne de 23 heures.

Le DIF, c’est pourtant un moyen formidable de se prendre en main pour :

  • s’adapter à l’évolution de sa profession,
  • élargir ses compétences,
  • réfléchir sur soi-même et sur ses projets de deuxième partie de carrière avec des formations de développement personnel,
  • se préparer aux activités de la retraite.

L’éventail des formations possibles est large pour trouver celles qui correspondent à ses goûts et aspirations. Il suffit de choisir.

C’est également un point à voir au moment de son départ à la retraite. Il serait dommage de ne pas utiliser ce dispositif.

Seniors, ne négligez pas  cet outil pour réfléchir, rester performant et envisager votre avenir.

Le DIF, comment ça marche

Le Droit Individuel à Formation permet aux salariés d’accumuler 20 heures par an de droit à formation, plafonné à 120 heures.  Il est accessible aux salariés en CDI depuis plus d’un an et aux CDD à certaines conditions. Cette formation se fait en dehors du temps de travail. Elle est financée par l’entreprise et bénéficie d’une allocation de formation représentant 50 % du salaire horaire.
Le salarié exprime sa demande de formation par écrit. L’employeur dispose d’un mois pour exprimer sa décision. L’absence de réponse vaut accord.  L’employeur peut refuser la demande de formation deux fois. Le salarié devient alors prioritaire pour bénéficier d’un CIF.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.