lundi 29 octobre 2012

Halte au gaspillage alimentaire


Savez vous que chaque ménage jette en moyenne  20 à 30 kg de nourriture, dont 7 kg de produits encore dans leur emballage !
affiche campagne contre le gaspillage alimentaire

A l’échelle de l’union européenne, si on considère toute la chaîne alimentaire, c’est 89 millions de tonnes d’aliments qui  sont gaspillées et ne servent pas à nourrir les populations alors même que plus de 16 % vit sous le seuil de pauvreté.

2014 sera déclarée année européenne contre le gaspillage dans l’union européenne avec comme objectif de réduire ce gaspillage de moitié avant 2025. Une campagne choc est aussi  prévue en France.

Lutter contre le gaspillage est aussi l’affaire de nous tous  au quotidien.


Economisez jusqu'à 500 euros par an

Avec un peu de méthode et la volonté de ne pas gaspiller, on peut gagner jusqu’à 4 ou 500 euros par an. A l’heure où la fiscalité s’affole, c’est appréciable de pouvoir économiser un peu sans se priver.

Quelques trucs à appliquer au quotidien pour lutter contre le gaspillage alimentaire :

Réfléchir à ses menus avant de faire ses courses.
Faire ses courses avec une liste, histoire de ne pas acheter en trop grande quantité ou ce qu’on a déjà.
Est bien nécessaire d'aller faire un grand plein chaque semaine. Pas facile alors de résister à l'appel des linéaires. Pourquoi ne pas y acheter uniquement  l'indispensable et compléter au jour le jour les fruits et légumes en allant chez des commerçants de proximité.
Dans son frigo, ranger les produits  les plus anciens devant pour les consommer en priorité.
Ne pas être un ayatollah des DLC (dates limites de consommation). S’ils ont été conservés dans de bonnes conditions, des aliments comme des yaourts ou des fromages  peuvent être consommés quelques jours après la DLC sans vous empoisonner pour autant.
Conserver les restes dans des boites à la taille adaptée.
Utiliser son congélateur pour congeler des petites portions de votre délicieux bourguignon. Vous les retrouverez avec plaisir dans quelques jours.
 L’art d’accommoder les restes de nos grands-mères avait du bon. Un peu d’imagination permet de faire des plats délicieux : cakes, quiches, gratins …

Un dernier truc ! Pensez au lombricompostage, un excellent moyen  de recyler les déchets végétaux en  compost qui servira pour vos fleurs. C’est possible à la campagne comme en ville.

Des livres pour découvrir « l’art d’accommoder les restes » sélectionnés par le journal des femmes.com


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.