mardi 3 juillet 2012

La fonte musculaire des seniors, une fatalité ?


Ce que fut la Belle Heaulmière de Camille Claudel
A cinquante ans, quand on pense vieillissement, ce n'est pas la fonte musculaire qui vient immédiatement à l'esprit. Et pourtant, comme l’ostéoporose, la fonte musculaire est un des effets parmi les plus pénalisants du vieillissement. On l'appelle aussi la sarcopenie.

Entre 20 et 80 ans, on perd 20 à 40 % de masse musculaire. Cela va générer fatigue et faiblesse,  augmenter le risque de chutes et mener peu à peu à une perte d’autonomie.

Pour un  senior, cela semble bien loin et on s’imagine mal comme nos mamies à la silhouette fragile. C’est pourtant dès la cinquantaine qu’il faut anticiper et prévenir cette évolution qui va nous mener vers la vieillesse.

Il faut d’abord appliquer des conseils de bon sens : se nourrir sainement, manger des protéines, faire de l’exercice régulièrement, si possible un sport d'endurance comme la natation, la marche, le yoga, le vélo … tous ces sports qui conviennent si bien aux seniors,  mais cela ne suffit pas.


Complément alimentaire contre la fonte musculaire

Le laboratoir Citrage s’est penché sur ce problème. En s’appuyant sur des recherches de la faculté des sciences pharmaceutiques et biologiques de Paris Descartes, il commercialise un complément alimentaire à base de citrulline.

La citrulline a pour propriété de stimuler la synthèse protéique musculaire et a donné des résultats très probants sur des rats avec près de 20 % d'augmentation de masse musculaire. 

La gamme comprend eux compléments. Le premier est destiné aux fontes musculaires sévères du grand âge qu’on appelle la sarcopénie, accompagné de dénutrition, le ProtéoCit,

Le second, le Myocit, s’adresse plus particulièrement aux plus de 50 ans. Il se prend deux fois par an en cure de 21 jours. 

En savoir plus :
Laboratoire Citrage

D'autres sujets forme sur la rubrique Forme et Santé

3 commentaires:

  1. Et d'abord peut-être : faire du sport ! Marche, natation, gym, vélo...

    RépondreSupprimer
  2. Bien sûr, faire du sport, ou du moins une activité physique régulière, est le minimum. Mais selon les études, il semblerait que cela ne soit pas suffisant.

    RépondreSupprimer
  3. Vous omettez un cas de figure que la médecine de ville ne prend même pas en compte, aucune étude n'ayant été faite.

    Le taux de personnes consommant des statines (pour des problèmes cardio-vasculaires, suite à une alerte par exemple) est évidemment très important chez les séniors. Or les statines inhibent les cholestérols, "bon" comme "mauvais".
    Or c'est les constituants essentiels de la fabrication de nouvelles cellules musculaires, et leur absence/rareté interdit une remusculation normale, voire, comme vous le disiez, provoque une fonte musculaire importante et non justifiée... si on oublie l'action des statines.

    J'ai négocié un protocole avec mes médecins, et j'ai repris 4 kilos de muscles actifs en quelques semaines. Je compte continuer, et simplement gérer alimentation et taux de cholestérol "naturellement".

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.