mardi 24 avril 2012

Porter des lunettes, une galère ?

Lunettes sur un journal
Si on n’est pas passé par la case lunettes dans ses jeunes années, on s’imagine que les lunettes, non, jamais on n’en portera. Avec mon 12/10, je pensais être au dessus de cela, et pourtant, ce n’est pas une bonne note, mais simplement la vue normale d’un jeune qui voit bien. A 20 ans, on ne réalise pas que les lunettes, il y a un âge où c’est obligatoire, ou quasiment. Faites le test, posez la question à des jeunes autour de vous, vous serez étonné de leurs réponses. Ils ne se projettent pas du tout portant des lunettes un jour.

La presbytie, c'est vers la cinquantaine


 C’est vers 45 à 50 ans que la presbytie apparait peu à peu. Avec les premières rides, c’est souvent l’un des signes précurseur du vieillissement. Un jour, cela devient insupportable. Mais qui a inventé ces plans écrits si petit, à quoi pensent donc les labos pour écrire leurs notices de médicaments ! Quant aux menus dans les restaurants, ils sont pour des lilliputiens ? Les bras s’allongent pour tenter de voir un peu mieux et un jour, il faut se rendre à l’évidence, un rendez vous chez l’ophtalmo est incontournable. Il faut juste un peu de patience, cette profession n’hésite pas à nous faire désirer ses rendez vous. Ils ont même lancé une campagne humoristique récemment pour s’excuser des ces délais scandaleux, et dont ils ne sont pas totalement responsables. Il faut compter plusieurs semaines, parfois plusieurs mois dans certaines régions !



Enfin muni de sa précieuse ordonnance, en route vers l’opticien. Là, il faut faire le bon choix. Côté monture, pas de problème, le choix est immense aussi bien en matière de prix que pour le style et les griffes. Pour les verres, ça se corse. Comment être certain de la qualité de ce que l’on va porter tout au long de la journée et pendant plusieurs années ? La plupart des enseignes négocient avec les grands fabricants de verres pour proposer des produits performants. Un opticien de quartier sans enseigne lui aussi aura des verres de qualité car il appartient la plupart du temps à des centrales d’achats lui permettant de bonnes conditions sur les meilleurs verres. C’est une question de feeling avec l’opticien et il ne faut pas hésiter à poser des questions.

Faut-il porter des verres progressifs ?

Verres Progressifs ou pas ? Progressifs bien sûr. Ces verres permettent d’être bien, qu’on regarde de loin ou de près. Pourquoi se priver de ces merveilles de la technologie ? Ces verres corrigent à la fois la vision de près et la vision de loin, et le regard se positionne naturellement su la bonne zone du verre. Pour ma part, j’ai fait ce choix depuis longtemps. C’est le confort en toutes circonstances. Je souris quand je vois mes copines farfouiller dans leur sac pour trouver leurs lunettes pour lire trois lignes avec des lunettes dont les verres sont souvent rayés à force d’être fourré en vrac dans le sac. Quant à la chaînette autour du cou avec les lunettes qui pendent, ça non ! Ca fait trop papy mamy.

Les chiffres de la presbytie

Quelques chiffres sur la presbytie : La presbytie concerne 20 millions de personnes sur les 40 millions qui portent des lunettes 76 % des seniors vont voir un ophtalmo tous les deux ans. Le taux de renouvellement des lunettes est de 3 ans environ. Plus de 61 % des presbytes choisissent les verres progressifs 26 % des 45-65 ans pensent que les lunettes sont un accessoire de mode 98 % pensent que les lunettes sont une nécessité 63 % pensent que c’est une contrainte. Ces chiffres sont extraits d’une enquête CSA Grand Optical et du site Acuite.fr

6 commentaires:

  1. bonjour je ne suis pas presbyte , mais un peu myope loll j ai des lunettes pour pianoter sur l ordi
    je n en met pas pour conduire non plus
    mais je n envisage pas de suspendre une chainette au tur du cou non plus
    alors je me débrouille loll
    j ai hésité pour des lentilles aussi

    les lunettes sont devenues acessoires de mode aussi je pense
    certaines montures sont trésbelles
    pour le soleil aussi
    bonne journée pour toi
    kénavo
    Monica et la mer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut prendre cela avec philosophie et se dire que les lunettes sont un accessoire de mode. C'est vrai qu'il y en a de très sympas. Quant aux lentilles. Pour ma part, je n,ai pas encore essayé mais j.ai envie de le faire.

      Supprimer
  2. Je fais partie de celles qui ne choisissent pas les verres progressifs. A quoi bon, puisque ma vue n'a baissé que de près. Je n'utilise mes lunettes que pour lire et travailler sur mon ordinateur... J'en ai donc deux paires que je laissent près de mon ordinateur et près de mon lit. Les verres progressifs représentent la phase 2 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On m'a dit qu.il ne fallait pas trop tarder à se mettre aux verres progressifs car plus ils sont forts et plus c.est difficile de s'habituer.

      Supprimer
  3. C'est vrai que mes deux parents portent des lunettes, mon pere n'aurait jamais pense cela possible il y a 20 ans. Il faut s'y faire, mais ca change la vie!!

    RépondreSupprimer
  4. On est bien obligé de s'habituer à son nouveau visage "à lunettes". C'est vrai, ça change la vie.

    RépondreSupprimer

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.