vendredi 16 mars 2012

Femme Majuscule souffle sa première bougie

couverture Femme Majuscule N° 7J’avais découvert Femme Majuscule il y a quelques mois dans un relais H, lieu où j’adore fouiner avant d’aller prendre mon train. 


Un magazine pour les femmes qui ont plus de 45 ans

Un magazine fait pour les femmes qui ont plus de 45 ans, c’est une très bonne idée. Nous sommes nombreuses à ne pas nous reconnaitre dans la presse féminine qu’on nous propose jusque là.

D’abord il y a le titre : Femme Majuscule. Un nom bien vu et qui évoque parfaitement une femme qui n'a plus 20 ans, mais libre, épanouie, avec un vrai chemin de vie derrière elle et plein de projet.

Et bien Femme Majuscule fête son premier anniversaire ce mois-ci et fait cela très bien.

Dans cette société marquée par le jeunisme, la surconsommation, le besoin d’avoir toujours plus, quel avenir voulons-nous ? Quel regard avons-nous sur les femmes proches de la maturité ? C’est l’objet d’un bel article de fond.



Quand on feuillette Femme Majuscule,on y trouve des femmes bien sûr, mais aussi un débat sympa entre hommes, qui pour une fois parlent d’eux, de leur ressenti. On y apprend que «  62 % s’accommodent de leurs cheveux blancs, mais que 39 % sont contrariés par la baisse de leur acuité visuelle et le mal de dos ». Tiens, voilà une coquetterie dont je risque bien de reparler dans ce blog un de ces jours !
Charlotte de Turckheim y est à l’honneur, invitée de choix qui parle sans fard.

Les mannequins sont des femmes normales, mais juste belles, belles de leur vécu, leur passé, leurs rides qu’on ne voit même pas tellement leur présence est forte.

Alors, si vous êtes une femme de plus de 45 ans, faites comme moi, abonnez vous. En plus, vous participerez un beau projet puisque ce magazine n'est soutenu par aucun groupe de presse mais par la seule volonté de sa créatrice Muriel Roos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a plu ! N'hésitez pas à le commenter.